Beauté & soins 

La greffe de cheveux, une opération sans conséquence pour la santé ?

Aujourd’hui, la greffe capillaire se trouve au premier rang des solutions proposées pour lutter contre la calvitie et la perte de cheveux. L’on parle du remède miracle au crâne dégarni et au handicap que cela peut engendrer. Toutefois, étant avant tout une intervention chirurgicale, l’on ne doit en aucun cas écarter les conséquences que la greffe de cheveux peut avoir sur la santé. Au-delà des nombreux avantages que cette solution apporte, l’on doit donc tenir compte de ses effets secondaires.

Quelques notions sur la greffe de cheveux

Également appelée  implant capillaire, la greffe de cheveux est une pratique très plébiscitée aujourd’hui par des centaines de milliers de personnes. On y fait appel la plupart du temps, lorsque l’on souffre d’une chute de cheveux un peu trop visible à notre goût. L’on dénombre à cet effet plusieurs techniques pour la greffe capillaire, dont la FUT ou « follicular unit transplantation » et le FUE ou « follicular unit extraction ». Si la FIT s’adresse foncièrement aux individus avec une partie de leur crâne assez dégarni, la FUE intéresse davantage les personnes, dont les zones dégarnies sont moins évidentes. À ce titre, les microgreffes cheveux sont appropriés autant pour les hommes que pour les femmes, bien que la calvitie est un problème majoritairement plus abordé chez les messieurs.

Les possibles effets indésirables de la greffe de cheveux

À l’instar de toute opération chirurgicale, la greffe de cheveux comporte des effets indésirables. Un FUT nécessite d’appliquer une anesthésie locale à l’endroit de la zone de prélèvement. La procédure occasionne souvent des traumatismes, en particulier sur le cuir chevelu. L’on constatera également une légère inflammation de la zone frontale, sans parler des douleurs associées à l’extraction des bulbes, aussitôt l’anesthésie dissipée. L’on n’oubliera pas non plus les petites lésions qui s’estompent bien entendu au bout de plusieurs jours. Il convient par ailleurs de noter que la greffe par bandelette peut provoquer de légers saignements. Dans tous les cas, ces suites sont normales. En revanche, si les effets indésirables persistent, il faut absolument aviser le médecin et prendre rendez-vous aussitôt que possible.

La greffe de cheveux, les dangers réels

Comme toute décision avec un effet à long terme, celle qui concerne la greffe de cheveux n’est pas anodine. Tout d’abord, bien que la microgreffe puisse se faire à tout moment, sur tout le monde, ce n’est pas toujours la meilleure alternative. Faut-il rappeler qu’une telle chirurgie implique un certain investissement financier, sans oublier le traitement qui doit accompagner le patient après l’intervention. Il convient par ailleurs de respecter au pied de la lettre les directives du médecin et utiliser les médicaments à bon escient. Par ailleurs, la greffe capillaire ne donne pas de résultat immédiat. Il faudra être patient. En général, les bulbes tombent au deuxième mois. C’est tout à fait naturel. Les follicules ne commencent à pousser qu’à partir du troisième mois, suivant la greffe. Dans tous les cas, c’est la meilleure option pour un résultat optimal, à long terme.

Articles similaires

Leave a Comment