chirurgie esthetiqueBeauté & soins 

Quelle différence entre chirurgie plastique et esthétique ?

L’industrie du showbiz a créé des stéréotypes de corps parfait. La floraison de ce secteur a rendu populaires plusieurs méthodes visant à avoir un corps parfait. Si les uns penchent vers des solutions temporaires comme le makeup, les corsets et les fausse-courbes, d’autres se tournent vers des solutions plus radicales. La chirurgie est devenue un lot quotidien des stars et autres personnes sous les feux des projecteurs. Plastique ou esthétique, la chirurgie est une science que bon nombre de médecins commencent à maîtriser à la perfection.

Il y a quelques années, seules les plus aisées pouvaient se permettre de remodeler leur corps, mais l’accroissement du nombre des chirurgiens pratiquant a vite fait baisser les tarifs. La chirurgie esthétique ou plastique est maintenant un domaine en pleine innovation qui capte l’attention du public. La chirurgie plastique et la chirurgie esthétique ne sont toutefois pas à confondre. Des points de distinctions majeures les diffèrent. Ils peuvent être résumés comme suit.

Au niveau de la raison de l’opération

D’un côté, la chirurgie esthétique est la plus connue de toutes. Insatisfait de la beauté de son corps, une personne peut décider de le modifier ou de l’améliorer à sa guise. Le lifting, lissage ou remodelage, est un exemple courant de ce type d’opération. Ne se faisant que dans les cliniques spécialisées, elle ne vise qu’à améliorer une partie apparente du corps. Le plus souvent, elle touche les femmes victimes de la mode et de la popularité. Elle émane alors d’un besoin de plaire ou d’avoir une apparence plus attirante.

De l’autre, la chirurgie plastique vise au remodelage, la reconstruction et la réparation d’une partie du corps. Aussi appelée « chirurgie de reconstruction » ou « chirurgie réparatrice », cette dernière vise à réparer les défauts et lésions du corps. Le plus souvent, ce type d’opération se fait à l’hôpital, sous aval d’un médecin compétent. Le but est de permettre au patient de vivre une vie normale, sans des éventuels gènes occasionnés par le handicap. C’est une nécessité incontournable.

Au niveau de la zone d’intervention

La partie du corps à subir l’opération permet également d’identifier le type de chirurgie à pratiquer. La chirurgie plastique touche souvent la mammoplastie, la rhinoplastie, la chirurgie de contour, ou encore la blépharoplastie. Augmentation ou réduction des seins, lifting des bras ou des jambes, tout est permis tant qu’il s’agit d’une intervention externe dans un but purement esthétique.

La chirurgie plastique quant à elle, peut corriger les parties du corps présentant des anomalies congénitales, suite à des accidents, ou tout autre traumatisme empêchant le corps et le visage d’avoir une apparence normale. Au lieu d’optimiser la beauté, elle a pour but d’optimiser la santé. On peut par exemple citer les différentes greffes, la reconstruction faciale, ou encore l’arthroplastie de la main et du poignet.

Au niveau de la sécurité sociale

Ni même si ce sont les mêmes gestes, la raison de l’intervention compte énormément pour les aspects financiers. En général, une intervention de santé peut être prise en charge par la sécurité sociale. Lorsque la raison s’apparente à une celle d’une intervention réparatrice, le patient peut faire jouer son assurance maladie pour se porter garant. Une carte qui ne peut être malheureusement pas joué dans le cas d’une chirurgie esthétique.

Articles similaires

Leave a Comment