Grossesse & Bébé 

Comment éviter le baby blues ?

Après l’accouchement, la garde d’enfants pourrait aider à éviter le baby blues et l’empêcher de se transformer en dépression.

La fatigue, l’angoisse, le saut d’humeur, le sentiment de tristesse, le stress après l’accouchement… C’est fréquent chez les jeunes mamans qui font du baby blues. Généralement, ces signes apparaissent trois jours après la naissance de bébé. Ils peuvent durer cinq à 10 jours. Au cas où les symptômes du baby blues deviendraient sévères, il y a un risque de développer une dépression post partum. Il convient de soutenir et de rassurer la maman au retour de la maternité.

S’entourer pour surmonter le baby blues

Il ne faut jamais laisser la maman s’isoler. C’est la cause principale du baby blues. En effet, la peur de ne pas être à la hauteur va très vite développer chez elle un sentiment de culpabilité. La présence de son entourage à ses côtés l’aidera à trouver des repères pour bien prendre soin de son bébé. C’est pour cela qu’il vaut mieux toujours demander à un proche, maman, sœur, amie de venir chez vous afin d’éviter le baby blues après séparation à la maternité. Pareillement pour le soutien du jeune père, lui aussi doit s’habituer à cette nouvelle vie et à son nouveau rôle de papa.

Se faire aider : une priorité

La peur de faire un baby blues est tant redouté par les jeunes mamans. Peut-on le prévenir et comment l’éviter ? Il se trouve que le repos et le soutien sont importants. Clairement, vous avez certainement déjà accumulé de la fatigue durant la grossesse, et par la suite, après la venue de bébé. Désormais, vous devrez être aux petits soins de ce petit être : nourrir bébé, lui faire prendre son bain, l’amener au pédiatre… Normal de vous sentir fatiguée, de souffrir du manque de sommeil, d’être triste, de pleurer, autant de sentiments qui favorisent l’apparition du baby blues. Sachez que vous pouvez faire appel à des sages femmes après votre retour au domicile. Elles vous aideront dans vos premiers instants avec bébé. Ce suivi s’appelle le suivi Prado.

Faire appel à un service de garde est également une vraie solution. La nounou à domicile s’occupera du bébé. Même si votre entourage n’était pas présent pour vous épauler de retour à la maison, la garde d’enfants sera d’une aide précieuse pour éviter le baby blues. D’autant plus qu’il ne faut pas négliger le baby blues papa. Lui aussi pourrait manifester les mêmes symptômes que vous, les mêmes fatigues, les réveils nocturnes…

Penser à votre bien-être et à celui du bébé

La solution de garde d’enfants a bien évolué. Pour éviter le fameux baby blues et la dépression, les agences spécialisées proposent des services sur-mesure pour prendre soin du bébé, mais pas seulement. Oubliez les courses, le ménage, la lessive et le repassage qui sont également des facteurs déclenchant. Cela va aider à vous reposer. Ainsi, pour bien gérer l’arrivée de votre bébé chéri, avec plus de sérénité, adressez-vous à une agence professionnelle comme https://www.assadia.fr pour votre bien-être et celui de votre petite tête blonde.

Articles similaires

Leave a Comment