interdit alimentaire grossesseGrossesse & Bébé 

Les interdits alimentaires de la grossesse

Une femme enceinte se doit de mettre certaines restrictions dans sa diète pour une bonne santé. Aussi il existe plusieurs types d’aliments à proscrire de son régime pour les 9 mois qui viennent. Ces conseils sont disponibles sur www.ingridlekens.com pour les futures mères. Des informations pour aider à affronter sereinement sa grossesse en maintenant un bon équilibre alimentaire.

4 principaux aliments interdits

Il existe en effet 4 types d’aliments à ne pas consommer lorsqu’on est enceinte. La première catégorie se qualifie dans les aliments crus. Donc les sushis, les excès de charcuterie, les fromages non pasteurisés sont à bannir de sa diète pour 9 mois. Et pour cette première catégorie, la liste n’est pas exhaustive. Il faut juste tenir compte du fait que tout aliment non cuit n’est pas conseillé pour une femme enceinte. Car le bébé risque d’ingérer les bactéries contenues dans ces aliments. Ce qui peut être toxique pour la grossesse. Le deuxième type d’aliment interdit c’est évidemment les boissons à base d’alcool. Que ce soit pour le vin et même la bière à 1% d’alcool est interdite. Pour le troisième aliment interdit, il y a certaines variétés de poissons à éviter, comme les espadons, le barbeau et même les carpes. La consommation de ces poissons est à limiter voire à éviter pour certaines femmes. Et le dernier aliment à ne pas manger c’est évidemment la caféine et tous ces dérivés. Sa consommation provoque chez la femme enceinte des troubles sur la santé du fœtus.

Varier les interdits selon l’évolution de la grossesse

En effet, ce n’est pas qu’on est enceinte que la femme va se mettre immédiatement à la diète. Certes elle devrait faire plus attention à certains aliments sans pourtant se priver des bons nutriments. Lors du premier et du deuxième trimestre, la femme peut manger à sa faim tout en gardant un œil vigilant à son alimentation. Les interdits restent valables tout au long de la grossesse, mais les excès ne s’appliquent que vers le troisième trimestre. C’est alors vers le dernier trimestre que la future mère doit limiter la consommation de féculent et de sel. Et surtout faire attention à l’apport nutritif. Car mieux vaut manger des aliments riches en nutriments que des aliments consistants.

Que du bio durant la grossesse

Le régime alimentaire d’une femme enceinte se doit d’être suivi de près. Les aliments BIO sont à privilégier durant toute la grossesse, car leur vertu est essentielle au développement du fœtus. Sans oublier que de cette manière on limite la consommation de produit toxique contenu dans les produits non bio. Néanmoins, la consommation de fruits et légumes bio nécessite un rinçage méticuleux pour éviter les risques de contraction de la toxoplasmose et même de la listériose. Car même les engrais naturels ont des répercussions néfastes sur la santé de l’homme. Donc le fait de bien cuire et de bien laver les aliments reste de mise.

Articles similaires

Leave a Comment