You are here
La nutrition avant, pendant et après la grossesse, que savoir ? Grossesse & Bébé 

La nutrition avant, pendant et après la grossesse, que savoir ?

Être enceinte c’est un événement et une expérience extraordinaire dans la vie d’une femme. Ainsi, si vous aspirez à tomber enceinte ou si vous allez mettre votre bébé au monde dans quelques mois, privilégier une alimentation saine et équilibrée pour lui offrir les meilleures chances d’être en bonne santé dès ses premiers jours. Afin de vous apporter plus d’informations sur le sujet, découvrez à travers cet article tous ce qu’il faut savoir sur la nutrition avant, pendant et après la grossesse.

nutrition et grossesse

Avant la grossesse

La grossesse implique une énorme modification dans l’organisme de la femme. Dans cette mesure, la future maman se doit de bien préparer son corps avant de tomber enceinte. La meilleure manière de s’y prendre est d’adapter son alimentation en fonction des besoins du bébé qui va grandir en elle. En effet, une bonne nutrition permet de prévenir certains problèmes, dont la malformation du nourrisson. En guise d’exemple, une carence en acide folique de la future mère peut entraîner un développement incomplet de la colonne vertébrale chez l’enfant, également appelé spina-bifida ou malformation du tube neural.

Le fait de prendre une alimentation saine et variée en respectant la pyramide alimentaire est une bonne base pour favoriser le bon développement de l’enfant. Cependant, dans certains cas, une excellente nutrition ne suffit pas pour atteindre le seuil d’acide folique requis pour éviter ces types de malformations. Dans ces situations, le médecin peut prescrire à la future maman un supplément d’acide folique synthétique. Pour l’achat de ce type de complément alimentaire, il est à noter qu’il est désormais possible d’acheter son médicament en ligne, sur une pharmacie agrée. Néanmoins, il est toujours important de demander l’avis d’un médecin avant de prendre un médicament ou un complément alimentaire.

Durant la grossesse

Pendant la grossesse, un petit être encore fragile grandit dans le ventre la femme pour y puiser les nutriments et l’énergie dont il a besoin pour son bon développement. Ces nutriments sont, notamment, les protéines, les vitamines, les sucres, les bons gras et les minéraux. Dans cette mesure, il est essentiel de bien s’alimenter durant la grossesse. C’est durant cette période que les besoins en éléments nutritifs et en énergie sont plus grands. Il est donc inutile de préciser que les femmes qui mangent bien pendant leur grossesse favorisent la bonne santé de leur bébé à venir.

Pour la future maman, se nourrir convenablement permet de réduire la fatigue et leur procure une meilleure santé. Une nutrition équilibrée la prévient des risques de diabète de grossesse et facilite la perte de la majeure partie du poids acquis au cours de la grossesse. D’une manière globale, une bonne alimentation chez une femme enceinte consiste à manger 3 repas par jour et prendre 2 à 3 collations par jour. Une collation correspond entre autres à un fruit, un pot de yaourt, une compote ou un verre de lait. Les repas doivent contenir des légumes et fruits, des produits laitiers, des viandes et des produits céréaliers.

Après la grossesse ou durant l’allaitement

Comme avant et durant la grossesse, durant la période après l’accouchement, la maman se doit de prendre une alimentation saine et équilibrée pour reprendre de l’énergie, mais également pour assurer la qualité de son lait maternel. En effet, durant la période d’allaitement, les mêmes conseils sur la nutrition s’appliquent que comme pendant la grossesse. Pour ce faire, il est recommandé de se baser sur la pyramide alimentaire pour avoir une bonne alimentation.

Autrement dit, il est indispensable de varier les aliments et de prendre des repas de façon régulière dans la journée. Ce régime consiste à boire en abondance de l’eau, du jus ou de la soupe tout au long de la journée. En outre, il est indiqué de consommer 5 fruits et légumes de différentes couleurs par jour. Les céréales, le pain, le riz ou les pommes de terre doivent être présents à chaque repas principal. Si la viande, le lait, le poisson, le fromage et le yogourt doivent être pris à une quantité suffisante, l’huile, le beurre et les matières grasses se doivent d’être consommés avec modération.

 

Related posts

Leave a Comment