Grossesse & Bébé 

Sophie la girafe les fausses rumeurs ont la vie dure

Durant ses premières années, bébé explore, touche à tout, mâche et goûte. Pour ces raisons, les parents devront accorder plus d’attention à tout ce qu’il fait, notamment lorsqu’il joue. C’est aussi pour cette raison que les normes qui régissent la fabrication des jouets pour bébé sont très strictes. En raison de l’ignorance et de la passion du bébé pour tout ce qu’il trouve, il peut aussi se faire mal en jouant à des objets inadaptés. C’est dans cette initiative que Sophie la girafe a été conçue. Depuis 1961, ce jouet en caoutchouc 100 % naturel a conquis de nombreux parents pour tous les nombreux avantages qu’il offre. Toutefois, ces dernières années, le jouet a été victime de fausses rumeurs, laissant les parents penser qu’il présente des risques pour les enfants.

Une mauvaise manipulation qui engendre le mépris

C’était en ayant pris le temps de laver et de nettoyer les jouets de son bébé qu’une mère a découvert une mauvaise odeur émanant de Sophie la girafe. Après avoir découpé cette dernière, elle a retrouvé de la moisissure à l’intérieur du jouet. Très vite, la nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre, rendant ainsi de nombreux parents dans le monde perplexes quant à l’utilisation de ce jouet. Plus tard, il s’est avéré que la mère n’a pas respecté les mesures d’entretien adapté au jouet. Selon le fabricant Vulli, le jouet ne devrait pas être immergé dans l’eau étant donné que l’eau pourrait s’introduire facilement dans la paroi. De plus, l’emballage mentionne également qu’un simple chiffon humide suffit pour nettoyer la girafe. Par conséquent, ce genre de mauvaise blague à Sophie la girafe a fait connaitre une période difficile pour la marque, malgré le soutien de ceux qui sont lui sont resté fidèles.

Une Sophie la girafe toxique ?

D’autres fausses rumeurs courent également après le jouet. En effet, ces dernières affirment que Sophie la girafe contiendrait du bisphénol A et qu’elle serait toxique pour les enfants. Un cas certainement étonnant étant donné que le jouet est fabriqué à base de caoutchouc 100 % et coloré avec de la peinture alimentaire. Par conséquent, l’enfant peut mâcher et mordiller le jouet sans aucun risque. Donc il serait très improbable que Sophie évoque une certaine toxicité. Selon certains observateurs, soit les victimes ont acquis des modèles contrefaits du jouet, soit ils ont fait jouer leurs enfants dans des espaces inappropriés pouvant présenter cette matière toxique.

Un jouet qui compte plusieurs fidèles

Cela fera bientôt 60 ans que Sophie la girafe connait un succès mondial. La raison de ce succès est simple : répondre aux attentes des parents et du bébé. C’est grâce à une telle conviction que la petite girafe a pu tenir toutes ces années pour rester l’un des jouets préférés des enfants dans le monde. Mais jaloux de ce succès, certains concurrents préfèrent répondre de fausses rumeurs pour inciter les consommateurs à détester le jouet. Par conséquent, ceux qui hésitent encore à l’idée d’acheter une petite girafe pour leur enfant, il existe actuellement des plateformes permettant de mieux s’informer sur cette dernière.

Articles similaires

Leave a Comment