chirurgieSanté Pratique 

A partir de quel IMC peut-on faire une sleeve ?

La sleeve gastrectomie est une intervention chirurgicale réservé aux personnes obèses souhaitant perdre leur excès de poids. Elle figure parmi les chirurgies bariatriques les plus connues.

En quoi consiste la sleeve gastrectomie ?

Egalement appelée gastrectomie longitudinale ou gastroplastie verticale, la sleeve gastrectomie consiste à retirer les 2/3 de l’estomac pour n’en laisser qu’un tube vertical. Le chirurgien sectionne alors la plus grande partie de l’organe, celle qui abrite la grande majorité des cellules sécrétant la ghréline.

La ghréline n’est autre que l’hormone de la faim, celle qui nous pousse à chercher sans cesse de la nourriture. Comme les cellules qui la sécrètent sont supprimées avec l’estomac retiré, la personne ne sentira plus la faim l’assaillir. Et même si la partie restante en compte encore quelques-unes, le taux de ghréline secrété reste faible. D’ailleurs, si le patient a faim, il peut manger, mais son estomac réduit se remplira très vite que la satiété viendra après seulement quelques bouchées.

Cela signifie que la sleeve IMC induit divers mécanismes favorisant la perte de poids :

–              elle réduit la sensation de faim, donc la personne n’aura plus tout le temps faim ;

–              elle réduit la quantité de nourriture consommée puisque l’estomac a désormais un volume réduit ;

–              elle induit un changement au niveau de l’appétence pour certains aliments que le patient affectionnait tant avant l’intervention. Sa perception du goût va également changer ce qui le rendra moins gourmands.

Quels sont les avantages de la sleeve gastrectomie ?

La sleeve gastrectomie donne de nombreux avantages :

–              la sleeve n’est pas très restrictive puisque même si le patient mange du gâteau ou d’autres confiseries, il ne pourra avaler que quelques bouchées. Le changement d’appétence peut aussi faire en sorte qu’il n’affectionne plus autant les aliments très sucrés, très salés ou très gras ;

–              la sleeve n’engendre pas de malabsorption comme le fait le by-pass gastrique. Contrairement à ce dernier, les aliments suivent le circuit normal de la digestion. Il y aura donc absorption des nutriments par l’organisme tout au long de cet itinéraire. Résultat : le patient ne risque pas de souffrir de carences alimentaires ;

–              la sleeve permet de perdre entre 45 à 65 % de son excès pondéral. La perte est durable puisque l’intervention est irréversible. Il faut donc faire preuve de patience, car cela prend environ deux ans pour se débarrasser totalement de son obésité.

Il faut noter que même si le patient n’a pas à se priver de tout, il convient quand même de respecter le régime alimentaire établi par le nutritionniste. Ce nouveau planning vous aide à réapprendre à manger et surtout à manger des aliments plus sains. Prendre cette nouvelle habitude vous évitera de reprendre du poids, car même si la sleeve est irréversible, l’estomac en forme de tube va se dilater petit à petit au fil des ans et n’engendrera plus de perte de poids à partir de la 7e année post-opératoire.

A partir de quel IMC peut-on subir une sleeve ?

Généralement, la sleeve gastrectomie est envisageable chez les personnes obèses qui affichent un Indice de Masse Corporelle (IMC) supérieur ou égale à 40 kg/m².

Il y a toutefois une petite exception, puisqu’une personne ayant un IMC supérieur ou égal à 35 kg/m² peut solliciter cette intervention à condition que son obésité influe négativement sur sa santé. Ainsi, si avec cet IMC, elle souffre d’hypertension artérielle, de diabète de type 2, de troubles sévères de la respiration, d’apnées obstructives du sommeil …, le chirurgien peut décider de l’opérer si ses examens médicaux le lui permettent.

Il faut comprendre qu’avant de subir une sleeve, le patient doit suivre un processus bien élaboré. Ce dernier est encadré par de nombreux spécialistes puisque même si la chirurgie bariatrique est au cœur de l’opération, aux alentours, le patient doit être suivi par un psychologue pour le préparer psychologiquement à ce qui va suivre et par un nutritionniste qui élaborera son régime en fonction de ses besoins.

Après cette première phase qui dure entre six à douze mois, le patient passe en phase préparatoire qui va vraiment le préparer à l’intervention. Durant cette étape, il sera toujours entouré par les spécialistes qui l’ont accompagné depuis le début et pourra enfin rencontrer le chirurgien qui va l’opérer. Ce dernier lui fera faire un bilan médical, quelques examens de santé et il bénéficiera toujours d’une prise en charge psychologique.

Seuls les patients ayant réussi à suivre ce parcours peut subir une sleeve gastrectomie. Si la procédure a été rendue aussi longue et complexe c’est parce que cette chirurgie bariatrique nécessite un mental en béton. Le patient ne se prépare pas seulement à perdre du poids, mais il se prépare à un changement de vie radical. Il doit alors comprendre que le chemin ne sera pas facile et qu’il doit être très motivé pour aller jusqu’au bout.

Articles similaires

Leave a Comment