You are here
La gale a-t-elle disparu en France ? Santé Pratique 

La gale a-t-elle disparu en France ?

La gale est une maladie qui a fait rage il y a quelques siècles de cela. Devenue très rare à l’époque moderne, il semblerait que des nouveaux cas, de plus en plus en nombreux, aient été identifiées. La question qui se pose est alors de savoir si la gale a disparu en France. Et comment attrape-t-on la gale ? Tour d’horizon.

La gale a-t-elle disparu en France ?

Eh bien, la gale n’a pas disparu en France. Si les cas étaient très rares il y a quelques années encore, la situation est assez différente aujourd’hui. En effet, les statistiques estiment les nouveaux cas quotidiens dans l’Hexagone à 500 nouveaux cas. Face à ce phénomène, la vigilance est alors de mise. Ainsi, dans le cas où un enfant se met à avoir des démangeaisons en soirée alors qu’il n’a jamais eu ce type de problème auparavant, une consultation s’impose. Dans le doute, il reste judicieux de demander un avis médical.

Comment se manifeste la gale ?

Au départ, on ne peut rien soupçonner de la gale. En effet, il se passe une période d’incubation d’environ 10 jours, jusqu’à un mois en fonction du cas. Côté physique, on peut voir apparaître des sillons rougeâtres à peine remarquables. Ceux-ci sont créés par le parasite à l’origine de la maladie dont les femelles pondent des œufs. Cela cause alors d’intenses démangeaisons. Et c’est à partir de là que le doute commence à s’installer. D’autant plus que les démangeaisons se manifestent à des endroits assez sensibles, à savoir le dessous des ongles, les espaces entre les doigts et les orteils, le nombril, les zones génitales, les plis ou encore le cuir chevelu. Ce qui rend la situation des plus gênantes. Les sensations sont particulièrement intenses en soirée. Celles-ci ci peuvent perdurer jusqu’à une dizaine de jours, même en cas de mise en place d’un traitement.

Comment la gale se propage-t-elle ?

La propagation de la gale est particulièrement favorisée lorsque l’on vit à plusieurs. Les parasites se transmettent très facile en cas de peau à peau (prolongé voire intime). Dans tous les cas, dès que la maladie est identifiée, un traitement doit être lancé dans les brefs délais pour éviter une véritable épidémie. En fonction de l’étendue de l’affection, différents traitements doivent être mis en place. De manière généralement des médicaments par voie orale sont couplés avec des applications locales. Ces produits agissent directement sur le parasite dont il engendre une paralysie suivie de leur mort. À noter que ceux-ci restent inefficaces sur les œufs. De ce fait une seconde vague de traitement est nécessaire environ dix jours après le premier. Il faut, par ailleurs, savoir que tous les membres de la famille doivent être traités même si aucun signe apparent de la gale n’a été constaté chez ces derniers. En même temps, il est aussi vivement recommandé de désinfecter l’environnement à haute température dans la mesure du possible.

Related posts

Leave a Comment