Santé Pratique 

La technique moderne de l’implantation dentaire

L’implantologie est une technique qui sert à reconstituer entièrement une dent en mauvais état ou manquante. L’implantation dentaire consiste à insérer une vise couronnée d’une prothèse. Ce vise en titane, ancré dans l’os, joue le rôle d’une racine artificielle. Quant à la prothèse, le seul élément visible de l’implantation, est identique à une dent naturelle ou même parfois plus esthétique. Il existe plusieurs types de prothèse choisi en fonction du goût, du budget et de son aspect esthétique.

Dans quels cas il est essentiel de poser un implant

Il est essentiel de poser un implant dentaire dans le cas d’une dent manquante. Une dent manquante peut engendrer plusieurs difficultés et favoriser certaines maladies. La difficulté à mastiquer, le déplacement des dents adjacentes, risque de développement de caries et sensation de douleurs aux mâchoires sont tous des conséquences néfastes à la personne. Remplacer ses dents n’a pas seulement un but esthétique. En effet, l’implantation dentaire garantie une longévité accrue en remplaçant de manière permanente les dents affectées.

Quelles sont les contre-indications d’une implantation dentaire

La condition la plus importante dans une implantation dentaire est le bon état de l’os de la mâchoire. Mais il existe des techniques qui peuvent pallier ce problème tel que la greffe de l’os. Nombreux sont les facteurs qui peuvent constituer des contre-indications et influencent la pose de l’implant. En effet, les maladies valvulaires, l’hypertension, certains types d’allergies, le diabète, la mauvaise hygiène, et même le tabagisme agissent négativement sur la pose de l’implantation. Il est nécessaire de prendre quelques précautions en cas de traitement antiplaquettaire ou d’ostéoporose traitée par des biphosphonates, car ils fragilisent la mâchoire. Dans la technique d’implantologie, on ne parle pas de rejet d’implant, mais on parlera également d’échec. De ce fait, il est important de noter que le taux d’échec de l’implant dentaire ne dépasse pas les 5 %.

Y-a-il des risques de comblement sinusien ou de greffe osseuse ?

Lorsque la quantité de l’os de la mâchoire est insuffisante, le chirurgien envisage soit une greffe de l’os, soit un comblement sinusien. Ce comblement est effectué par le biais des matériaux de substitution. Avec un risque rare de 1%, on peut assister à une infection locale ou d’une déchirure de la membrane sinusienne. Dans le cas où la hauteur de l’os maxillaire n’est pas suffisante, on peut prévoir une greffe d’os afin de permettre une bonne implantation. Cette dernière est réalisée sous anesthésie locale selon deux accès. Un accès latéral pour les greffes de volume important et un autre crestal réservé aux greffes de volumes réduits. Par ailleurs, il y a des risques de complication comme toute autre intervention. Il peut arriver que la membrane sinusienne soit perforée au cours de l’opération. Dans ce cas, le risque le plus important est celui d’une infection. On peut assister également à un déplacement du greffon dû généralement à une mastication énergétique du patient.

Articles similaires

Leave a Comment