Santé Pratique 

Les risques de chute de nos proches âgés : comment les réduire ?

Les chutes des personnes âgées constituent une préoccupation majeure chaque année, étant donné qu’elles représentent 80 % des accidents de la vie de tous les jours chez les plus de 65 ans. Cela conduit malheureusement à une perte importante d’autonomie qui peut être suivie d’un changement de cadre de vie. Pourtant, il existe différents moyens de préventions facilement accessibles et qui vous donnent l’occasion de réduire grandement les risques de chutes de vos aînés.

Les services de téléassistance de personnes âgées afin de sécuriser ses aînés dans leurs domiciles

Les services de téléassistance pour personnes âgées figure parmi les meilleurs moyens vous permettant de sécuriser vos proches. Vous avez le choix entre plusieurs packages, selon vos besoins. En gros, la téléassistance permet la mise en relation de la personne âgée avec un téléopérateur en cas de problème. Qu’il s’agisse d’une chute, d’un malaise, etc., le centre d’appels est disponible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. Bien sûr, un matériel particulier doit être installé pour que ce service puisse marcher. Voici certains exemples des éléments d’équipements :

  • Un système de micro haut-parleur – Ce système donne la possibilité au senior et au téléopérateur de communiquer à distance.
  • Un émetteur-récepteur porté en permanence par la personne âgée – Cet émetteur-récepteur est connecté à distance à une à une centrale d’écoute. Il peut s’agir d’un médaillon que l’on porte autour du cou, ou bien d’une montre à attacher sur son poignet. Dans l’un ou l’autre cas, il offre la possibilité de déclencher l’alarme et la mise en communication avec la centrale d’écoute. Il est à remarquer qu’il existe des modèles qui détectent automatiquement les chutes.

Estimer le risque de chute dans le logement et réaliser les aménagements nécessaires

Il est important d’évaluer le risque que pourrait engendrer le lieu d’habitation. Une fois que cela est fait, vous devez alors réaménager le logement pour éviter autant que possible les accidents. Vous pouvez, entre autres, vous demander s’il y a des zones d’ombre lorsque les lumières sont allumées. Dans la même idée, est-ce qu’il faudrait se rendre à tâtons pour aller dans une pièce ? Fouillez également la maison pour trouver s’il y a des objets qui trainent par terre. Le carrelage mouillé ou la douche peuvent-ils comporter un risque de chute ?

Une fois cette évaluation effectuée, vous devez adapter en conséquence le lieu d’habitation. Prenez en compte non seulement l’intérieur, mais également la cour et le jardin :

  • Sur les lieux de passage, n’importe quel obstacle encombrant doit nécessairement être enlevé.
  • Rien ne doit trainer au sol (fil électrique, etc.).
  • Dans les salles d’eau (salle de bains, toilettes), il sera nécessaire d’installer des barres d’appui.
  • Les sources d’éclairage devront être ajoutées.
  • Les tapis glissants doivent être remplacés par de bons tapis antidérapants.
  • Les objets que l’on utilisera fréquemment doivent être rangés bien à portée de main, et surtout ne pas les mettre en hauteur.
  • Il est important que le senior ait des chaussons et des chaussures confortables et qui maintiennent bien le pied.
  • Ranger le tuyau d’arrosage.
  • Vérifier fréquemment qu’il n’y a pas d’obstacles dans les allées du jardin.

Articles similaires

Leave a Comment