santé pratiqueSanté Pratique 

Samassur explique comment choisir sa mutuelle santé

Après remboursement de la sécurité sociale, chaque année les frais de santé par adulte s’élèveraient en moyenne à un peu plus de 570€ par an. Entre les visites de routines chez son médecin, un détartrage, une paire de lunettes puis les imprévus, la facture peut vite grimpée surtout si on n’a pas de complémentaire santé. Alors comment bien choisir sa mutuelle santé ? Le point avec Samassur courtier en assurance santé.

Comprendre la mutuelle et les remboursements

Connaissez-vous les différences entre une mutuelle et une assurance ? On a tendance à mettre les deux dans le même panier mais en réalité il y a des différences. Le terme générique est « complémentaire santé ».

La particularité des mutuelles santéest que ce sont des compagnies privées mais qui ne cherchent pas à dégager du profit. Puis il y a aussi les compagnies d’assurances qui font aussi de la santé et qui ont un objectif de rentabilité.

Concernant les remboursements : savez-vous lire votre carte de remboursement ? Pas toujours facile à lire. Dans un premier temps, Il faut comprendre que la sécurité sociale sur chacun des actes de soins, définit un tarif. C’est ce qu’on appelle un tarif de convention. Comme le souligne Samassur, ce tarif a été négocié avec les médecins. Ce tarif sert à définir un taux de remboursement pour :

  • La sécurité sociale
  • Les mutuelles santés

Ce tarif permet aussi de définir quel est le montant du remboursement. C’est donc le tarif sur lequel se basent les mutuelles santés pour rembourser. Et il y a autant de tarifs qu’il y a de gestes en matière de santé.

Les mutuelles communales

Aujourd’hui on estime que près de 5 millions de français sont encore dépourvus de mutuelle santé. C’est pour ces étudiants, ces retraités ou encore ces fonctionnaires, que des municipalités proposent leurs propres mutuelles communales, moins chères et surtout ouvertes à tous.

Selon Samassur, nombreux sont les Français qui par faute de moyens, ne se font pas soigner. Bien-sûr cela n’est pas concevable. C’est pourquoi les mutuelles communales peuvent répondre aux besoins des personnes de tous les âges.

Faciliter l’accès aux soins et augmenter le pouvoir d’achat des administrer sans débourser un euro, la formule a de quoi plaire. Résultat : en l’espace de quatre ans, les mutuelles communales se sont multipliées.

Tirer avantage du regroupement familial

Selon Samassur tous les cas ne sont pas avantageux. Généralement il y a des gratuités à partir d’un certain nombre d’enfants et là ça peut être intéressant.

De manière générale, dès qu’on est sur des grandes familles ; le plus souvent il y a des salariés dans le lot qui sont couverts par des contrats d’entreprises obligatoires.  Cela peut un peu compliquer les regroupements. Deux adultes d’un même foyer ayant des emplois différents n’ont pas forcément la possibilité d’être dans le même contrat.

Samassur souligne qu’il faut retenir que pour les enfants, il faut les regrouper sous la même complémentaire santé. Ça sera la formule la plus avantageuse.

Le médecin traitant

Déclarer le médecin traitant et passer par lui c’est aujourd’hui le souhait des pouvoirs publics. En effet, le médecin traitant c’est le professionnel qui va vous orienter vers le meilleur professionnel santé pour vous prendre en charge. C’est celui qui va également pouvoir vous proposer d’avoir un suivi de prévention individualisé. Aussi Samassur souligne qui si vous avez une maladie chronique, votre médecin traitant pourra faire des bilans réguliers avec vous.

Donc le médecin traitant c’est une obligation. Il s’agit aussi de faire en sorte qu’on n’aille pas vers du nomadisme de médecins. En revanche il n’est pas nécessaire de consulter un médecin traitant pour tous les spécialistes :

  • Les gynécologues
  • Les psychiatres
  • Les ophtalmologues
  • Les pédiatres

Il n’y a pas d’obligation de passer par son médecin traitant. Mais le fait d’avoir un médecin traitant est une obligation. Depuis l’année 2017, c’est une obligation aussi pour les moins de 16 ans.

Si vous n’avez pas de médecin traitant, votre remboursement ne sera pas à 70% mais seulement à 30%. C’est-à-dire que vous serez remboursés simplement à hauteur de 6.50€.

Articles similaires

Leave a Comment