stimulation magnétique transcrânienneSanté Pratique 

Tout ce qu’il faut savoir sur la stimulation magnétique transcrânienne

La stimulation magnétique transcrânienne est une technique médicale permettant de diagnostiquer et de traiter certaines affections neurologiques et psychiatriques. Ce système de neuromodulation utilise un champ magnétique appliqué sur le cortex avec une bobine. Cet article donne plus d’informations sur la SMT.

Le contexte de la SMT

La stimulation magnétique transcrânienne ou SMT est une thérapie relativement sophistiquée qu’on administre par un appareil. La SMT permet d’appliquer un fort champ magnétique sur le cortex cérébral dans le but de stimuler le cerveau et son réseau de neurones. La SMT est une technique médicale indolore et non invasive. D’après certaines recherches, l’activité cérébrale est différente chez les patients atteints de schizophrénie. En général, les schizophrènes ont des symptômes comme le fait de voir des choses (hallucinations) ou d’entendre des voix. Ces patients ne répondent pas souvent aux médicaments. On a donc proposé la SMT comme un nouveau traitement destiné aux gens souffrant de schizophrénie. Ces patients touchent particulièrement ceux qui présentent fréquemment des hallucinations auditives. À noter que les médicaments antipsychotiques entraînent généralement des effets secondaires invalidants comme l’apathie, la prise de poids ou encore le manque de dynamisme. La SMT est considérée comme étant un traitement alternatif dédié aux individus rencontrant des problèmes avec les médicaments ordinaires.

La SMT à but thérapeutique

On peut utiliser la SMTà des fins thérapeutiques. En effet, cette technique médicale permet de traiter des pathologies neurologiques et les troubles obsessionnels compulsifs. Ces derniers résistent souvent aux traitements médicamenteux et psychothérapeutiques. À noter que le traitement SMT s’effectue en plusieurs séances de stimulation s’étalant sur quelques semaines. Cela dépend généralement du protocole recommandé par le médecin. Pratiquée de manière ambulatoire, la séance dure environ 10 à 30 minutes. Il faut savoir aussi que le traitement par SMT n’a pas besoin d’anesthésie. Lors des séances, le patient est conscient assurant une grande souplesse d’utilisation par rapport à l’électroconvulsivothérapie. En outre, il y a quelques paramètres principaux lors du traitement. Parmi eux, il y a la fréquence de stimulation, le nombre et la durée des trains de stimulation, le nombre de séances et la cible corticale. Celle-ci touche la zone du cerveau stimulée par le champ magnétique.

Les risques d’effets secondaires de la SMT

La SMT pourrait engendrer des effets secondaires. Pour en savoir plus, on peut demander l’avis d’un psychologue. On peut aussi obtenir un numéro psychologue à Châtelet en consultant sur Internet pour avoir plus d’informations. Dans très peu de cas, elle présente un risque de crise épileptique autolimitative. De ce fait, les gens ayant des antécédents de convulsions ne peuvent pas suivre le traitement. D’autres effets secondaires peuvent également se présenter. Parmi eux, il y a le clignement involontaire des yeux, la contraction des muscles faciaux. En plus de cela, des étourdissements ou vertiges peuvent survenir après le traitement, mais disparaissent progressivement. Il est également possible que les patients ressentent parfois des douleurs s’ils n’ont pas l’habitude de stimulation. Des maux de tête légers peuvent aussi se manifester, mais s’atténuent en moins de 24 heures ou après la prise d’acétaminophène.

Articles similaires

Leave a Comment