Santé Pratique 

Témoignage : voilà comment je suis devenu aide-soignante

En dehors de la formation initiale et continue, il existe un moyen pratique et efficace d’obtenir une certification professionnelle : la VAE ou la Valorisation des Acquis de l’Expérience. Cette méthode d’apprentissage a déjà fait ses preuves auprès de nombreux étudiants et étudiantes français dont l’objectif commun était de recevoir un diplôme sans retourner à l’école.

Qu’est-ce que la VAE?

Très en vogue en France, la VAE est une procédure d’apprentissage qui permet de qualifier les candidats autodidactes. L’idée de base est simple : valider les compétences acquises au fil des années au même titre que les diplômes professionnels. La VAE est, en d’autres termes, une conversion de l’expérience en certification. Elle permet d’obtenir facilement un titre professionnel et d’exercer un métier en toute légalité. Pour beaucoup de personnes, la VAE est le meilleur moyen d’obtenir une reconnaissance officielle des compétences. Grâce à un accompagnement en ligne, elle permet d’obtenir l’équivalent du diplôme sans passer la formation.

Plusieurs spécialisations sont proposées par les centres de VAE pour valoriser son expérience : commerce, hôtellerie, restauration, gestion, finance, assurance, industrie, etc. Reconnues comme secteurs porteurs d’emploi, les filières sanitaires et sociales sont les plus sollicitées. Elles comprennent, entre autres, les métiers de la petite enfance, l’assistance aux personnes âgées et en mobilité réduite (PMR), l’aide aux personnes en difficulté et d’autres domaines plus complexes. Ainsi, toute étudiante peut devenir aide-soignante grâce à la VAE. Mais certains apprenants, quant à eux, préfèrent devenir éducateurs sociaux, assistants familiaux ou éducateurs techniques spécialisés, car le marché y est plus ouvert.

A qui s’adresse une VAE aide-soignante?

Qui peut bénéficier d’une VAE aide-soignante? En fait, toute étudiante, qu’elle soit demandeur d’emploi ou déjà salariée, peut bénéficier d’une VAE en aide-soignante, à condition de justifier d’une compétence inhérente au métier d’aide-soignante. Le recours à la VAE est, en effet, requis si le métier en question exige la détention d’un diplôme ou d’un titre professionnel. Et c’est le cas des métiers de soins d’hygiène et de confort. Les autodidactes ayant occupé un poste dans ce domaine sont ainsi habilités à recevoir une VAE (que ce soit à temps plein, à temps partiel ou en bénévolat). La VAE est d’ailleurs un excellent moyen de faire évoluer sa carrière professionnelle, tout en conservant son travail actuel. Pour en bénéficier, il suffit de transmettre son dossier de candidature (avec toutes les expériences mentionnées dedans) à l’organisme certificateur et de faire évaluer son CV. Les candidates doivent bien évidemment justifier d’au moins un an d’expérience dans le domaine.

L’objectif de la VAE est de mettre en cohérence la certification avec le niveau de compétence des étudiants. Grâce au diplôme, ces derniers seront en mesure d’accéder à une formation de niveau supérieur et de s’inscrire à un concours. L’avantage avec la VAE, c’est que les candidats ont la possibilité d’étudier chez eux et selon leur rythme de travail. Il n’y a aucune contrainte de temps. C’est donc le meilleur moyen de réussir sa carrière professionnelle. Pour réussir brillamment leur examen, les étudiants sont accompagnés individuellement par des professionnels de leur branche.

Articles similaires

Leave a Comment