santéSanté Pratique 

Tout savoir sur la blépharoplastie

Regard fatigué, bouffi, poches sous les yeux… Avec le temps, des signes de l’âge apparaissent sur votre visage et vous gâchent la vie. Il est pourtant simple de s’en débarrasser, et même définitivement grâce à la chirurgie esthétique. Voici tout ce qu’il faut savoir sur la blépharoplastie.

Qu’est-ce que la blépharoplastie ?

C’est une intervention chirurgicale des paupières supérieures et inférieures visant à rajeunir le regard et à supprimer toute hernie graisseuse ou poche disgracieuse. Souvent, les chirurgiens préfèrent intervenir de manière globale en pratiquant la chirurgie des paupières en même temps qu’un lifting frontal ou cervico-facial. Dans son blog, le docteur Alliez, chirurgien esthétique à Ajaccio, parle de la blépharoplastie et explique en détails le déroulement de cette intervention.

“Le but de la blépharoplastie est de rajeunir le regard en corrigeant les paupières tombantes, en gommant toutes les petites ridules sous et autour des yeux qui sont souvent dues à un surplus cutané et en retirant les cernes et les poches graisseuses sans pour autant modifier le regard ou l’expression du visage.”

Pour qui ?

En général, cette opération se pratique vers la quarantaine, lors de l’apparition des premiers signes de vieillissement et d’altération de la peau. Il est néanmoins possible d’avoir recours à cette intervention si vous êtes plus jeune et souffrez d’un problème d’ordre congénital non lié à l’âge ou bien qui rend la vision plus difficile. Les hommes sont autant concernés que les femmes.

Cette intervention est souvent souhaitée par les personnes qui ont des paupières supérieures assez lourdes, qui attristent le regard en formant un pli de la peau au coin externe de l’œil. Cela peut peser sur les cils et gêner l’ouverture des yeux et rendre le maquillage des yeux plus délicat. Elle est également envisagée lorsque le patient a des poches sous les yeux ainsi que des petites boules de graisse appelées hernies. Ces phénomènes sont liés à un excès de peau, au relâchement musculaire dû à l’âge.

 Comment se déroule l’opération ?

Pour la blépharoplastie supérieure, l’incision est pratiquée dans un pli naturel au creux de la paupière. La cicatrice sera alors invisible au bout de quelques mois. Grâce à cette incision, l’excès cutané est éliminé, ainsi que la graisse responsable des poches sous les yeux. L’opération dure entre une demi-heure et une heure et se fait sous anesthésie locale, en règle générale.

Pour la blépharoplastie inférieure, il existe deux techniques :

  • classique : l’incision est effectuée sous les cils et reste donc invisible à l’oeil. Elle se termine dans un pli de la patte d’oie, ce qui permet également de traiter les relâchements cutanés et musculaires importants.
  • la voie conjonctivale : cette technique est plus largement répandue aujourd’hui car elle ne laisse aucune cicatrice. Il suffit de placer un léger pansement occlusif pendant les heures qui suivent l’opération pour réduire les gonflements et les ecchymoses.

Il est possible que la blépharoplastie se combine à d’autres opérations de chirurgie esthétique comme un lipofilling (une petite quantité de graisse est prélevé sur le patient lui-même et réinjecté dans les cernes, ce qui diminue ou efface leur aspect creusé) ou une canthopexie, qui consiste à donner une forme « en amande » à un regard naturellement triste ou tombant en retendant la paupière inférieure.

Après l’opération, le résultat « définitif » peut s’observer entre le troisième et le sixième mois. Il faut penser à se protéger du soleil en portant des lunettes pendant toute cette période pour éviter que les cicatrices (lorsqu’il y en a) deviennent brunes.

Articles similaires

Leave a Comment