AVCSanté Pratique 

Traitement de l’AVC : comment procéder ?

En général, il existe différents types d’AVC. En effet, le traitement est différent selon qu’il s’agit d’un AVC ischémique ou un AVC hémorragique. Mais le but est particulièrement de lutter contre le risque de rechute. Pour y arriver, il faudra un suivi médical optimal, la prise de médicaments, une rééducation et surtout une bonne hygiène de vie. Tour d’horizon sur le traitement de l’AVC.

L’AVC ischémique et l’AVC hémorragique : comment s’y prendre ?

Après la survenue d’un AVC, plusieurs actions doivent être suivies par le patient. Tout commence par de nombreux examens complémentaires à l’hôpital comme l’échographie des artères et du cou, IRM… Le suivi médical se fait également d’une manière régulière.

Pour l’AVC ischémique, par exemple, la première étape est surtout de déboucher l’artère rapidement pour mettre au point la bonne circulation du sang. Il s’agit de la thrombolyse. Cependant, certaines personnes ne peuvent pas en bénéficier en raison des contre-indications. Il faut noter qu’après l’accident, il ne reste que quelques heures d’intervention pour administrer le traitement. L’objectif ici c’est d’empêcher les caillots de se reformer. Ceci empêche clairement les récidives. Les médicaments utilisés peuvent être des anticoagulants ou encore des antiagrégants. Concernant l’AVC hémorragique, le soin consiste à évacuer le sang accumulé dans le cerveau via une opération chirurgicale.

Après cet état d’urgence s’ensuit le traitement des séquelles d’AVC qui dépendra de la gravité de la situation. Selon le cas, il est important de passer par un suivi strict pour éviter la récidive. Il peut s’agir d’un traitement de fond qui pourrait être prescrit à vie. Mais comme affirmé précédemment, il est important de traiter les facteurs de risque comme chez les personnes qui souffrent d’hypertension. Dans ce cas-là, le médecin peut prescrire des médicaments en mesure de réduire la tension. Pour les diabétiques, il y aura des traitements antidiabétiques sur l’ordonnance.

Traitement post-AVC, une bonne hygiène de vie et une rééducation stricte

Comme pour toutes les autres maladies cardiovasculaires, des conseils d’hygiène de vie accompagnent la prise de médicaments. Tout commence par exemple par la consommation quotidienne d’une alimentation équilibrée. La pratique d’activités physiques est également conseillée par les spécialistes. Le contrôle du poids est également un point important pour traiter l’AVC. D’autres solutions comme l’arrêt du tabac, la réduction de la consommation de boissons alcoolisées sont également incluses.

Il faut dire que les traitements peuvent se faire à domicile ou encore dans un centre particulier. Une rééducation est aussi bien indiquée afin de retrouver la santé. Pour ce faire, il est conseillé de bouger les parties atteintes. Il peut s’agir d’ailleurs du langage, les mains ou les pieds. Bien que cette étape soit longue et fastidieuse, elle est indispensable pour améliorer l’état de santé du patient. En parallèle avec ces traitements, les médecins s’assureront de limiter au maximum l’apparition de complications supplémentaires.

Bien que certaines parties du corps soient paralysées, il est utile d’utiliser les fonctions restantes pour préserver l’autonomie du patient. Pour cela, il y a besoin de consulter un ergothérapeute. Le but de ce traitement vise particulièrement à faire travailler le corps pour réaliser les gestes essentiels du quotidien comme préparer le repas ou encore la toilette. Toutefois, le suivi strict doit se faire régulièrement pour en savoir plus sur l’état de santé du patient.

Articles similaires

Leave a Comment